Une voix, un être merveilleux…

Natalie Dessay

Copie-de-Natalie-Dessay-(c)-Simon-Fowler

A-t-on encore besoin de présenter cette étoile ? Celle qui trône au firmament de mon panthéon personnel, qui fut capable de monter jusqu’au contre-la ! Soprano coloratura et exquise comédienne, Natalie Dessay me laisse sans voix.

Voici un très beau reportage de la chaîne Mezzo qui nous laisse découvrir plusieurs facettes de ce diamant précieux et pur. S’y livre une artiste éclatante, une maman sensible, une amie pleine d’humour. Je vous laisse apprécier.

Une voix, un être merveilleux…

Liens :

• http://www.natalie-dessay.com : le site officiel

• Natalie Dessay sur Wikipepdia

• A propos du documentaire « Traviata et nous » (http://www.lemonde.fr/culture)

• http://www.mezzo.tv

 

 

L’Ecume des grâces…

Un après-midi pas comme les autres.

Place Sadi Carnot, sans doute la plus belle place de La Ciotat. Là se trouve le célébrissime, l’incontournable, l’inénarrable établissement « L’Ecume des Glaces ». Une grande maison multi-étoilée : ces étoiles qu’on trouve dans les yeux des gourmets qui découvrent glaces et sorbets, ces étoiles qui surgissent sur les papilles des mêmes dégustateurs-aventuriers, celles qui fleurissent aux oreilles des amateurs de musique et chansons.

Aujourd’hui, la surprise du Chef ! Deux nouveautés. Je me lançais. Saveur, acidité, parfum, combinaisons de parfums. Et soudain, furtivement, l’image du poivre me vint à l’esprit. Le Chef repassa, me fixant d’un regard interrogateur. Je dis « Poivre ? ». J’avais trouvé ! Glace au poivre de Sichuan. Terrible ! Mais la deuxième, introuvable. Délicieuse mais indéterminée. Devant ma tristesse apparente, le Chef eut pitié : glace à la fève Tonka. Explosion de parfums !!! Ah ! Si vous passez à l’Ecume des Glaces, demandez-les ! Et n’oubliez pas nos héros de l’an passé : le sorbet citron – piment d’Espelette et mon petit chouchou, le sorbet Guiness ! Ils y sont sûrement encore. Demandez aussi !  :o) Continuer la lecture de « L’Ecume des grâces… »

L’Orchestre national de Grèce (Fin)…

Emotion…

L’Orchestre national symphonique de Grèce a joué vendredi son dernier concert, après que les radios et télévisions publiques ont cessé d’émettre. Un moment d’émotion poignant. [Article BFMTV.com]

Ah non ! TARATATA ne peut pas s’arrêter !

Cette émission fait partie de notre culture, de notre vie, de notre patrimoine !

taratata1

Elle fait partie de l’histoire de la chaîne, cette chaîne publique qui a tant à gagner à ne pas supprimer Taratata ! Pour une fois que je me dis que ma redevance sert à quelque chose ! Pourquoi, à chaque fois qu’il s’agit de réduire les budgets, c’est toujours la culture qui en souffre ? Il y a des soucis d’audience ? Allons donc ! A l’heure où est diffusée l’émission est-ce étonnant ? Et pourquoi ne pas imaginer une fois par mois (pour commencer) un Taratata en « Prime-Time » ? Soyons fous !

Unknown

Quelqu’un peut me dire s’il existe sur le Service public une autre émission de ce genre qui diffuse des artistes en Live aussi bien que Taratata ? Ne cherchez pas : ce n’est que dans Taratata ! Un bel exemple signé Téléphone :

Monsieur Rémy Pflimlin Président du Groupe France Télévisions, Madame Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, épargnez Taratata. Soutenez notre émission.

Décidément. Il est simplement impossible que Taratata s’arrête. Vite ! Signez la Pétition !

Et puissions-nous encore entendre, durant des générations, ce fabuleux générique à nul autre pareil :

Un pur bonheur

Très pris actuellement, je n’ai guère le temps de m’arrêter ici… Mais l’occasion était trop belle. Oh, la situation est connue, très connue. Loin d’être nouvelle. Mais personnellement, je ne m’en lasserai jamais. Voir d’abord la surprise sur ces visages, l’étonnement – bien sûr – puis, au fur et à mesure, l’admiration prend place qui se transforme imperceptiblement en véritable communion dans le public. Une joie éphémère. Un pur bonheur…

PS : Merci Martine…

 

Requiem…

Le 2 juin, La Ciotat accueillait l’orchestre philharmonique de Prague ainsi que les choeurs de l’opéra du même pays. Au programme : le Requiem de Wolfgang Amadeus MOZART.

Quelle interprétation ! Quelle justesse ! Quelle dimension !…

Après plusieurs minutes d’applaudissements d’un public conquis, debout, la formation est revenue sur scène pour nous offrir un petit rappel que nous avons filmé. Le voici :

Ce fut un grand moment. Comme à chaque fois lorsque nous avons le plaisir de recevoir de tels artistes. Mais un regret demeure. Et non des moindres. Quand pourrons-nous espérer, à La Ciotat, une salle de spectacles digne de ce nom, à l’acoustique satisfaisante, susceptible de pouvoir accueillir davantage de public et des formations encore plus importantes ? On le voit : notre ville est incontestablement terre de culture. L’excellent taux de participation du public à chaque spectacle proposé durant cette année par l’association Passion’Arts en est l’éclatante preuve ! Et nous ne parlons pas du Festival d’été « Musique en Vacances » au moins de juillet ! Oui : il serait temps de doter notre Ville d’un équipement à la hauteur de ces espérances. A la hauteur des besoins culturels de La Ciotat…

Le Temps des Cerises

Merci Jean-Baptiste Clément. Merci Antoine Renard. Merci Marcel Mouloudji.

http://www.youtube.com/watch?v=uzW-qu7np2w