Ode à la Joie, Hymne de l’Europe

L’Ode à la Joie, écrite par Schiller et mise en musique par Beethoven, cette oeuvre devenue l’Hymne européen.

9ème Symphonie en Ré Mineur, Op. 125 « Choral » : Presto – « O Freunde, nicht diese Töne ! » – Allegro assai

Artistes : Gwyneth Jones, Hanna Schwarz, Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor, Kurt Moll, Leonard Bernstein, Norbert Balatsch, René Kollo & Wiener Philharmoniker

Direction : Leonard Bernstein

JO 2012 : Vive l’Europe !

Et voilà ! Les Jeux Olympiques sont terminés. Le temps des bilans est arrivé. Observons les résultats obtenus par la Grande-Bretagne (65 médailles), l’Allemagne (44), la France (34) ou autres pays de notre Europe. Aucun d’eux ne peut rivaliser avec les « grandes » nations de l’olympisme telles que les Etats-Unis (104 médailles), la Chine (87), la Russie (82) ou autres…

Mais qu’attendons-nous pour ouvrir les yeux, bon sang ! Imaginons un instant que les vingt-quatre pays européens médaillés aient eu l’audace, la vision de se rassembler sous la bannière bleue aux douze étoiles, symbole de l’unité et de l’identité de l’Europe au sens large ! L’Europe, la vraie !

Pour preuve : voici l’ensemble des résultats obtenus par les différents pays européens. Observez-les bien, l’un après l’autre. Et regardez ensuite tout en bas. Le total. Oui, vous ne rêvez pas : l’Europe a obtenu 305 médailles : 92 en or, 104 en argent et 109 en bronze. Imaginez : nous aurions entendu quatre-vingt-douze fois l’hymne européen… Mais quels résultats ! Bye Bye, les USA, la Chine ou la Russie ! L’Europe et Number One, et de loin !

Et ce n’est que dans le domaine du sport ! Imaginons la même force dans d’autres domaines… Alors, c’est pour quand ?…

Vive l’Europe !