Sorbetisation (suite)

Nous avons retesté pour vous…

Dans le cadre du défi fixé (celui de tester les cinquante parfums proposés), voici le dernier sorbet sur lequel nous nous risquâmes. L’adresse n’avait pas changé, le nom de l’enseigne non plus (l’Ecume des Glaces) ni le sorbet Guinness, toujours à gauche (pourquoi diable changerait-il ?) sur notre photo. La nouveauté gustative du jour fut d’abord surprenante syntaxiquement : « Citron vert au piment d’Espelette ». A droite. Mais bon. Quel goût ! (Nous reparlerons de ce concept de goût en fin d’article). Une véritable épopée : la finesse rafraichissante du délicieux citron vert qui se fait peu à peu doubler par une imperceptible réaction linguale : ça pique ! Continuer la lecture de « Sorbetisation (suite) »

Dimanche 6 mai, 20 heures…

src= »http://www.laurentkarouby.net/./wp-content/uploads/2012/05/arcenciel.jpg » alt= »Merci Corinne A. » title= »Arc-en-ciel » width= »567″ height= »758″ class= »aligncenter size-full wp-image-2062″ />

L’hiver à La Ciotat…

La Ciotat – Centre-Ville – Vendredi 10 février 2012 – 21h15…

Neige

Oh, rien d’étonnant à voir de la neige tomber ! Ni même qu’elle tienne un peu au sol (ou ailleurs). Mais en voir autant tomber, comme ce fut le cas hier soir, ici, à La Ciotat : là, on frôle le surnaturel ! Car elle a bien tenu, cette fois. En effet, s’il n’est pas fréquent de croiser de la neige sur notre cité, on peut en voir, certaines années. Mais les conditions sont telles, en général, que les flocons disparaissent souvent dès leur atterrissage en douceur – ou très peu de temps après, savourant l’ultime bienfait d’un improbable sursis…

Or, il faut croire que le sol fut, la nuit dernière, suffisamment froid – Ah ! Ce vendredi glacial ! Voilà le coupable ! – pour que cette fois, ces flocons se retrouvent comme à la maison et plutôt que de fondre de désespoir, se donnent la main, revigorés, se serrant les coudes, se superposant, jusqu’à former une couche qui pouvait atteindre plusieurs centimètres d’épaisseur.

Révolution de l’éphémère ! Dès demain, bientôt, ou quelque soit le jour d’après, un rayon de notre puissant soleil provençal n’aura aucun mal à terrasser cette curiosité nordique. Et dans quelques mois, lorsque la chaleur aura regagné ses terres, il nous restera ces souvenirs blancs et froids d’un hiver vrai enfin devenu réalité, même à La Ciotat !

Opérette marseillaise

VENDREDI 9 décembre 2011,dans la salle Paul Eluard, à La Ciotat, fut interprétée une opérette marseillaise en 2 actes, 10 scènes et 24 chansons :

A MARSEILLE, UN SOIR
De Georges Crescenzo

Dans le cadre de la programmation de l’association « Passion’ARTS »

« Aux quatre coins du monde, indiscutablement
On aime sa faconde et ses mille défauts charmants
Elle a la grâce brune des filles du midi
Il n’en existe qu’une, voilà pourquoi chez nous l’on dit :
Continuer la lecture de « Opérette marseillaise »

Lecture-Ecriture Cycle 3 : L’Île Mystérieuse

Dans certaines écoles de la ville, a lieu une activité destinée aux élèves de CE2 que nous voyons deux fois par semaine à raison de quatre-vingt-dix minutes par séance. Les enseignants spécialisés participent à ce projet « Lecture-Écriture » mise en place l’an dernier par l’Inspecteur. L’intérêt est de retrouver les élèves en petit groupe (moins de dix enfants) et de pouvoir leur proposer un texte choisi ainsi qu’une série de travaux liés à ce dernier, tout en prenant le temps de le faire.

Restait à constituer un recueil de textes puisés principalement dans les productions de littérature jeunesse. Or j’ai très vite souhaité proposer aux élèves des oeuvres de la littérature française ou étrangère. Il y a tant d’histoires à partager !… J’ai testé. Aidé en cela par une collègue de CE2 avec laquelle nous partageons l’effectif de la classe.
Continuer la lecture de « Lecture-Ecriture Cycle 3 : L’Île Mystérieuse »

Mais l’eau dis ? En sous-sol !

La Ciotat, son béton et ses promoteurs…

Eh ben, les « chemins de l’excellence » de monsieur le Maire de La Ciotat… Qu’ils le trouvent d’abord, le chemin… Le chemin des bétonnages, je veux bien. Le chemin des pollueurs, d’accord. Le chemin des scandales, encore d’accord. Et l’excellence, dans tout ça ? Allez demander aux résidents de « Côté Plage »…

Voici une copie d’écran de l’article paru ce jour sur le site La Provence.com :

Lien vers le site Laprovence.com : http://www.laprovence.com/article/la-ciotat/la-residence-cote-plage-prend-leau-en-sous-sol