Et demain…

La rentrée…

Demain…

La pré-rentrée…

Le premier JT…

Un 29 juin – il y a 64 ans – naissait le premier Journal Télévisé présenté par Pierre Sabbagh,le 29 juin 1949 à 21h00. Il n’y avait que des images. Durée 15 minutes. A l’époque environ 3000 récepteurs de télévision étaient installés en France et très peu fonctionnaient, en raison d’un manque de programmes (qui la télévision intéressait-elle donc, à ce moment-là ?)…

Le reportage du premier journal télévisé a été fait depuis la nacelle d’un dirigeable. Sur la nacelle se trouvent Pierre Sabbagh, Audoin Dolfus, astronome qui conduit le dirigeable et Michel Wakhevitch à la caméra.

A cette époque, il y avait également, qui débutaient, Gilbert Larriaga, Pierre Dumayet, Pierre Tchernia, Jean-Marie Coldefy, Georges de Caunes, Denise Glaser, Jacques Sallebert, ou encore Claude Darget.

Quand on pense au chemin parcouru en un peu plus de soixante ans… Pour le meilleur et pour le pire…

Entre ici, Jean Moulin…

Jean Moulin


« Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d’exaltation dans le soleil d’Afrique, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège ». 


Vendredi 21 juin 2013. Il y a 70 ans eut lieu l’arrestation de Jean Moulin, après qu’il fut trahi, à Caluire, près de Lyon.

Jean Moulin et les responsables de la Résistance arrêtés avec lui furent transférés à la prison de Montluc où ils furent torturés, par Klaus Barbie et les hommes de la Gestapo. C’est là que furent détenus les enfants d’Izieu et plus de 8000 victimes des persécutions nazies, dont beaucoup sont morts en déportation. [Voir sur la Page Facebook de Matignon, l’hommage prononcé par le Premier ministre aujourd’hui].

Jean Moulin 1939Jean Moulin mourut en gare de Metz sans livrer le moindre secret, dans le train qui le conduit en Allemagne. [Voir sur le site du Centre d’Histoire, de la Résistance et de la Déportation].

Son entrée au Panthéon en 1964 immortalise à jamais dans la mémoire collective le symbole intemporel de la Résistance, dont il a su transmettre des traits exemplaires.

Continuer la lecture de « Entre ici, Jean Moulin… »

Et maintenant, au Stade de France !

En cette fin de saison, que de belles surprises dans le Top 14 !

Toulon, que l’on disait outsider face au grand Stade Toulousain, s’en est sorti ; et Castres est venu à bout de la grande équipe de l’ASM.

Bravo, Toulouse, bravo Clermont, pour cette belle saison. Bravo Toulon et bravo Castres qui clôtureront ce championnat. Chapeau bas à tous, sans distinction ! Merci !

Et VIVE LE RUGBY !

RCT-CO

Pilou ! Pilou !

Pour leur deuxième participation à cette Coupe d’Europe, ils l’ont fait !

Le XV du Rugby Club Toulonnais est depuis hier Champion d’Europe !

HCup Var Matin

Bravo et merci au RCT !

Bravo et merci au président Boudjellal et à l’entraîneur Laporte !

Bravo et merci à ce public passionné et formidable !

Ah ! Nous les terribles guerriers du Pilou-Pilou
Qui descendons de la montagne vers la mer

Pilou ! Pilou !

Avec nos femmes échevelées allaitant nos enfants
À l’ombre des grands cocotiers blancs

Pilou ! Pilou !

Nous les terribles guerriers du pilou pilou poussons notre terrible cri de guerre!

Arrrrrhhhh

J’ai dit terrible cri de guerre!!

ARRRRRRHHH

Parce que Toulon !

ROUGE !

Parce que Toulon !

NOIR !

Parce que Toulon !

ROUGE ET NOIR !

En Nouvelle-Zélande : Marriage Equality aussi

Un petit voyage à l’autre bout du monde. En Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, il y a quelques heures, a été adoptée la légalisation du mariage homosexuel. C’est Louisa Wall, néo-zélandaise maori, qui avait déposé le projet de loi.

20120829_me_2
Labour MP Louisa Wall addressing the Rally for Marriage Equality.

Voici les images du moment de la proclamation des résultats. Vous apprécierez le climat apaisé qui y règne. Nous pourrions même parler d’un grand bonheur partagé lors de ce moment. C’est une série de messages parus sur Twitter qui ont détaillé cet événement (du célèbre @Maitre_Eolas, pour les connaisseurs-ses). Celui-ci précise : « La chanson entonnée est une « Waiata », une chanson traditionnelle maori, Pokarekare Ana. Une chanson d’amour écrite du temps de la 1e guerre mondiale. » Avant d’ajouter : « le parlement néo-zélandais est à droite, Louisa Wall est députée de l’opposition. Les conservateurs ont voté cette loi. »

Il termine sur un tweet humoristique en référence à celles et ceux de l’opposition, ici, en France, qui avaient – et ont toujours – le mot de « décadence » à la bouche lorsqu’ils parlent du mariage pour Tous : « Et grâce à l’adoption de cette loi, la NZ va sombrer dans la décadence et on va aligner 3 victoires lors de la tournée de juin. \o/ » (Il est vrai que le XV de France fera une tournée au pays des All Blacks en juin) 🙂 Enfin, voici la petite vidéo promise :

Joli moment, non ?… En France, le débat se poursuit… Continuer la lecture de « En Nouvelle-Zélande : Marriage Equality aussi »

L’Acadie et les Acadiens : ces Français d’Amérique des XIIe et XIIIe siècles

signet_Il y a quelques années, de passage à Paris, je découvrais ce merveilleux endroit qu’est la Librairie du Québec. J’y trouvais un livre passionnant intitulé : « Acadie – La Guerre de Cent ans des Français d’Amérique aux Maritimes et en Louisiane – 1670-1769 », de Robert Sauvageau, professeur d’Histoire. Ce dernier avait constaté un vide quasi total dans les ouvrages historiques sur les exploits militaires des Acadiens. Il décida donc de combler cette lacune. Ce livre rend enfin justice à ces Français d’Amérique des XIIe et XIIIe siècles, dont les Français d’aujourd’hui connaissent à peine l’existence et ignorent l’héroïque histoire – peut-on lire en quatrième de couverture. Un ouvrage que je ne peux que vous conseiller.

Livre

S’il fallait résumer – très succinctement – cette Histoire, disons qu’en 1604 fut fondée une colonie française, appelée Acadie, peuplée principalement de personnes originaires de l’ouest de la France. Un peu plus d’un siècle plus tard, en 1713, les Britanniques se lancèrent à la conquête de l’Acadie et, entre 1755 et 1763, déportèrent une partie des Acadiens : le « Grand Dérangement ». Plus de la moitié des Acadiens trouveront la mort à cette période… Ce n’est que bien plus tard que les survivants redonnèrent vie aux traditions et à la culture acadienne. De nos jours, deux dangers menacent l’Acadie actuellement encore : l’anglicisation et un exode rural. Il existe quelques médias : Radio-Canada Acadie et L’Acadie Nouvelle, ainsi que le site http://www.capacadie.com.

L’Acadie actuelle est une « Région culturelle » du Canada qui compte 500 000 habitants (recensement de 2009) et leur langue est le Français. Elle est répartie comme suit : le nord du comté de Victoria (Grand-Sault, Drummond), le comté de Madawaska, le comté de Restigouche, le comté de Gloucester, l’est du comté de Northumberland (Rogersville, Néguac, Baie-Sainte-Anne), le comté de Kent et le centre du comté de Westmorland (Beaubassin-Est, Cap-Pelé, Dieppe, Memramcook, Moncton et Shédiac) ; il y a également des minorités significatives à Fredericton, Minto, Miramichi, Nackawic et Saint-Jean. D’autres minorités moins fortes sont présentes en Nouvelle-Ecosse.

Précisons que l’édition 2012 du célèbre Festival Interceltique de Lorient était intitulée « l’Année de l’Acadie ». Le Pdf du programme de cette manifestation est disponible en ligne. Parmi les nombreux artistes Acadiens présents, une mention spéciale pour la charmante Louise Vautour et son violon endiablé :

Continuer la lecture de « L’Acadie et les Acadiens : ces Français d’Amérique des XIIe et XIIIe siècles »

A propos des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté

Il fut un temps – pas si lointain, où lorsque qu’étaient évoqués les RASED, nous avions pris pour  habitude de nous attendre au pire. Nous avions déjà évoqué ce sujet ici et . Rappelons à toutes fins utiles que les Réseaux d’aides sont composés de trois personnels spécifiques : un psychologue, un rééducateur (aide à dominante rééducative) et un maître d’adaptation (aide à dominante pédagogique), encore appelé « Maître E ». La destruction de cette structure particulière de l’Education Nationale avait été savamment orchestrée par la précédente équipe gouvernementale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette funeste entreprise a montré une redoutable efficacité.

Localement, après une première vague de fermetures de postes en 2007 (un petit rappel « historique » est disponible ici), il nous restait trois psychologues, trois maîtres d’adaptation et deux rééducatrices. Au printemps dernier, nous apprenions la fermeture sèche de tous les postes de rééducateurs du département des Bouches-du-Rhône ainsi que de tous les postes d’adaptation, hormis ceux implantés dans les zones d’Education prioritaire (ce qui était mon cas). Je me retrouvais donc momentanément seul « survivant » spécialisé (hors psychologues) après cette nouvelle vague de massacre, dans la circonscription (La Ciotat, Roquefort-la-Bédoule, Cuges-les-Pins, Cassis). Fort heureusement, vers la mi-juillet, nous apprenions la réactivation des deux postes de maîtres d’adaptation de Cuges-les-Pins et Roquefort-la-Bédoule, qui avaient subi directement les effets de ces nouvelles suppressions. Mais nulle trace, toutefois, de réimplantation de rééducatrices.

Quelle période…

Or lundi dernier, le 11 mars, à l’Assemblée Nationale, eut lieu la première séance de la Discussion du projet de loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’Ecole de la République dont voici trois extraits choisis. Oh, cela ne clarifie pas réellement la question des RASED – loin s’en faut. Mais il est tout de même rassurant de voir que l’on ne nous a pas complètement oubliés…

M. Vincent Peillon, ministre. (…) C’est d’ailleurs pourquoi nous avons commencé à agir bien avant son élaboration. Aucun gouvernement n’a autant agi pour l’école en si peu de temps. (Exclamations sur les bancs du groupe UMP.) Dès la rentrée 2012, alors que vous aviez programmé 14 000 suppressions de postes, monsieur Chatel, nous avons créé 1 000 emplois de professeurs des écoles, que vous n’avez d’ailleurs pas refusés dans vos circonscriptions. Près de 300 classes ont été rouvertes en zone rurale, ainsi que 100 postes de réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté, ou RASED. Nous avons mis en place 100 conseillers principaux d’éducation, 2 000 assistants d’éducation et 1 500 auxiliaires de vie scolaire individualisés pour accompagner les enfants en situation de handicap. Alors que vous expliquiez à la France entière que nous étions incapables de recruter des professeurs tant vous aviez dévalorisé ce métier, nous avons organisé deux concours, recruté dès cette année 40 000 professeurs et obtenu 50 % d’inscrits en plus aux concours de recrutement des professeurs. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.) (…)

Mme Marie-George Buffet, députée (Groupe Gauche démocrate et républicaine) :

(…) Un autre sujet me tient particulièrement à cœur, celui de l’aide aux enfants en difficulté, car il est au cœur de nombreuses mobilisations : je veux parler des RASED. Les amendements adoptés par la commission visent à les conforter. Mais rien n’est dit dans le corps du projet sur les objectifs pédagogiques de ces réseaux et leurs rapports avec « le maître en plus ». Quid de la formation des maîtres spécialisés ? Quid de leur lieu de travail, dans ou à l’extérieur de la classe ? (…)

Mme Martine Faure, députée (Groupe Socialiste, républicain et citoyen) :

(…) Ce texte renforce le rôle et les missions de la maternelle. La spécificité pédagogique de cette école des petits. (…) Il met en place le dispositif « plus de maîtres que de classes » : cela ouvrira de nouvelles organisations pédagogiques au sein même de la classe, de l’école et entraînera l’évolution du métier d’enseignant. Ce texte n’oublie pas les RASED : ces réseaux d’aide spécialisés aux élèves en difficulté seront renforcés dans leurs missions en relation avec le dispositif « plus de maîtres que de classes ». (…)

Pour aller plus loin :

Le Compte-Rendu intégral de la discussion du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République du lundi 11 mars 2013. (Assemblée Nationale)

Le site de la Fédération Nationale des Associations dede Maîtres E

Fédération Nationale des Associations des Rééducateurs de l’Éducation Nationale

Association Française des Psychologues de l’Éducation Nationale

Ode à la Joie, Hymne de l’Europe

L’Ode à la Joie, écrite par Schiller et mise en musique par Beethoven, cette oeuvre devenue l’Hymne européen.

9ème Symphonie en Ré Mineur, Op. 125 « Choral » : Presto – « O Freunde, nicht diese Töne ! » – Allegro assai

Artistes : Gwyneth Jones, Hanna Schwarz, Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor, Kurt Moll, Leonard Bernstein, Norbert Balatsch, René Kollo & Wiener Philharmoniker

Direction : Leonard Bernstein