Le Chant des Marais ou Chant des déportés

Loin vers l’infini s’étendent
De grands prés marécageux
Et là-bas nul oiseau ne chante
Sur les arbres secs et creux

Refrain :

Ô terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher, piocher.

Dans ce camp morne et sauvage
Entouré de murs de fer
Il nous semble vivre en cage
Au milieu d’un grand désert.

(Refrain)

Bruit des pas et bruit des armes
Sentinelles jours et nuits
Et du sang, et des cris, des larmes
La mort pour celui qui fuit.

(Refrain)

Mais un jour dans notre vie
Le printemps refleurira.
Liberté, liberté chérie
Je dirai : «Tu es à moi.»

Dernier refrain :

Ô Terre enfin libre
Où nous pourrons revivre,
Aimer, aimer.


C’est ce chant, interprété par les  Chœurs de la Garde républicaine, qui accompagna la sortie du cercueil de Simone Veil, en fin de cérémonie,  dans la cour des Invalides, ce mercredi 5 juillet 2017, à l’occasion de l’Hommage national rendu à cette femme d’exception.

Hotel des Invalides, Paris, France, July 5, 2017. REUTERS/Michel Euler/Pool

Liens :

L’histoire du « Chant des Marais » :

http://ufacbagnolet.over-blog.com/article-20201896.html

Le Chant des déportés ou Chant des marais :

http://www.wikiwand.com/fr/Le_Chant_des_déportés

 

Le sens des mots

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », nous livre Albert Camus.

Le traitement par les médias des récents événements dramatiques que sont les vagues actuelles de migrations de réfugiés de Syrie, du Kosovo, d’Afghanistan, d’Albanie, d’Irak, du Pakistan, d’Érythrée, de Serbie, d’Ukraine, du Nigeria (les dix principaux pays d’origine des primo-demandeurs d’asile dans l’UE en 2015) est pour le moins inégal. Souvent, nous n’entendons parler que de « migrants ». Quand on sait combien un mot inadapté peut engendrer des conséquences fâcheuses, le moment est venu de nous questionner sur deux termes fréquemment évoqués en ce moment – ô combien malheureusement… Continuer la lecture de « Le sens des mots »

Les Ailes du Souvenir

Vingt-six ans déjà… Je me souviens fort bien avoir vu ce film lors de sa sortie en salle. Plutôt deux fois qu’une, tant cette oeuvre m’avait marquée. Ces images magnifiques, mais aussi cette dimension particulière dans laquelle le spectateur est plongé dès les premières secondes de la projection.

ailes-du-desir-1987-02-g

Une amie récemment m’a remis sur la voie de ce film. Je n’y pensais plus depuis longtemps. Puis il y eut ce rappel inattendu et, brutalement, tout est remonté en mémoire. Berlin. Damiel, Cassiel, la trapéziste. L’éternité, le désir amoureux pour lequel Damiel sacrifiera son éternité. Ode à l’Humanité. Juxtaposition de solitudes…

trapezistetrapezistetrapeziste

Ce film n’a pas vieilli. Il n’a pas pris une ride. Son atmosphère est restée intacte.

Anges, êtes-vous là ?…

1001. INSERT (34 sec.)
Une main qui écrit sur une feuille de papier :

Lorsque l’enfant était enfant,
il ne savait pas  
qu’il était enfant,
tout pour lui avait une âme.

FERMETURE EN FONDU

ailes01

VOIX DE DAMIEL :
« Lorsque l’enfant était enfant,
il marchait les bras ballants
il voulait que le ruisseau soit rivière
et la rivière, fleuve,
que cette flaque soit la mer.
Lorsque l’enfant était enfant,
il ne savait pas qu’il était enfant,
tout pour lui avait une  âme
et toutes les âmes étaient une.
Lorsque l’enfant était enfant,
il n’avait d’opinion sur rien,
il n’avait pas d’habitudes
il s’asseyait souvent en tailleur,
démarrait en courant,
avait une mèche rebelle
et ne faisait pas de mines quand on le photographiait. »

19178964.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Liens :

http://www.lacauselitteraire.fr/les-ailes-du-desir-de-wim-wenders

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Ailes_du_désir

http://cinemasansfrontieres.free.fr/spip/spip.php?article220

En vue des Européennes 2014

Voilà, j’ai adressé ma lettre de candidature à Harlem Désir pour les élections européennes de mai 2014. Nous avions jusqu’à vendredi minuit pour le faire, comme cela était précisé dans la Circulaire interne n° 1388. Mon courrier est bien arrivé à temps.  (Mais tout ça, la NSA le savait déjà…) ;o)

drapeau-europeen

Les sièges à pourvoir seront répartis entre les circonscriptions inter-régionales suivantes :

  • Nord-Ouest (Basse-Normandie, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie) ;
  • Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes) ;
  • Est (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine) ;
  • Massif central-Centre (Auvergne, Centre, Limousin) ;
  • Sud-Ouest (Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées) ;
  • Sud-Est (Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes) ;
  • Île-de-France ;
  • Outre-Mer.

Continuer la lecture de « En vue des Européennes 2014 »

Ode à la Joie, Hymne de l’Europe

L’Ode à la Joie, écrite par Schiller et mise en musique par Beethoven, cette oeuvre devenue l’Hymne européen.

9ème Symphonie en Ré Mineur, Op. 125 « Choral » : Presto – « O Freunde, nicht diese Töne ! » – Allegro assai

Artistes : Gwyneth Jones, Hanna Schwarz, Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor, Kurt Moll, Leonard Bernstein, Norbert Balatsch, René Kollo & Wiener Philharmoniker

Direction : Leonard Bernstein

Cinquante ans…

50ans

Heute werden in Berlin die Feierlichkeiten zum 50. Jahrestag des Elysée Vertrages und seiner Errungenschaften begangen.

Aujourd’hui, click nous sommes ensemble à Berlin pour célébrer les 50 ans du Traité de l’Elysée et ses acquis.

50. Jahrestag des Elysée-Vertrags

22. Januar 1963 – 22. Januar 2013: Heute feiern wir den 50. Jahrestag des Elysée-Vertrags.

22 janvier 1963 – 22 janvier 2013 : Aujourd’hui célébrons le Cinquantenaire du Traité de l’Elysée.

Die Briefmarke wurde von der elsässische Künstler Tomi Ungerer erstellt.
             Le timbre de commémoration créé par l’artiste alsacien Tomi Ungerer.

Dieser 22. Januar 1963 wurde die gemeinsame Erklärung der Präsidenten der Französisch Republik und der Bundeskanzler der Bundesrepublik Deutschland statt. Die Zusammenarbeit zwischen den beiden Ländern wurde geplant.

Ce 22 janvier 1963 eut lieu la déclaration commune du Président de la République française et du Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne. La coopération entre les deux pays prenait son envol.

Sur le site de la Fondation Entente Franco-Allemande figurent ces mots :

« Die deutsch-französische Zusammenarbeit ist zunächst ein mutiger, weltweit beispielloser Schritt,der eine friedvolle wirtschaftliche und menschliche Kooperation ermöglicht hat. »

« La coopération franco-allemande est d’abord un acte courageux historique sans exemple dans le monde, qui a conduit à la paix et à la coopération humaine et économique. »

Eine emblematische Vertreter der deutsch-französischen Beziehungen: Barbara. In seiner Kindheit hatte Barbara sich zu verstecken in Vernichtungslager zu entkommen. Sie wurde im Juli 1964 in Deutschland eingeladen, in ein Theater der Universitätsstadt Göttingen. Barbara ging, wenig begeistert. Und bevor der Empfang gebucht wurde, der Künstler seinen Aufenthalt verlängert und schrieb ein Genuss dieses schöne Lied. Im Jahr 1967 schrieb sie in der deutschen Version von diesem Song.

Une représentante emblématique de ce lien franco-allemand : Barbara. Celle qui dut se cacher dans son enfance afin d’échapper à l’extermination, fut invitée en juillet 1964 en Allemagne, dans un théâtre de la ville universitaire de Göttingen. Barbara, peu enchantée, s’y rendit. Et devant l’accueil qui fut réservé, l’artiste prolongea son séjour et écrivit sur place d’une traite cette magnifique chanson. En 1967, elle en écrivit la version allemande.

 

Sehr geehrte deutsche Besucher meines Blogs,
ich gebe Ihnen meinen aufrichtigsten Freundschaft !

 

 

Compléments :

Le Portail de la coopération franco-allemande

La Fondation Entente Franco-Allemande

Le déplacement du Président de la République pour le cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée

Les paroles de la chanson de Barbara Göttingen (version bilingue)

 

Le Président et la Chancelière

Depuis hier, la chaîne franco-allemande ARTE célèbre le cinquantenaire du Traité de l’Elysée, à grand renfort de reportages, fictions, directs, plus passionnants les uns que les autres.

L’un de ces moments a été diffusé en fin d’après-midi, aujourd’hui. Il s’intitulait :

LE PRÉSIDENT ET LA CHANCELIÈRE FACE AUX JEUNES

Arte_Emission

Voilà l’émission telle qu’elle est présentée sur le site d’ARTE :

A Berlin, ils rencontrent deux cents jeunes venus de France et d’Allemagne pour s’entretenir avec eux des sujets qui mobilisent la jeunesse européenne. Intitulé « Le président et la chancelière face aux jeunes », cet événement est diffusé sur l’antenne d’ARTE et simultanément sur notre site Internet. Les débats, en direct de la Chancellerie, sont animés par les présentatrices d’ARTE Journal, Marie Labory et Nazan Gökdemir. Angela Merkel et François Hollande vont notamment évoquer avec les participants la situation actuelle des jeunes et les perspectives qui s’offrent à eux en Europe, la manière dont les Allemands et les Français se perçoivent et se comprennent mutuellement, l’avenir de l’Europe et le rôle de la culture dans la construction européenne… Cette manifestation est organisée en coopération avec l’Office franco-allemand pour la jeunesse.

Le débat fut réellement passionnant. Pour le revoir, vous avez sept jours et c’est à cette adresse que ça se passe :

http://videos.arte.tv/en/videos/le-president-et-la-chanceliere-face-aux-jeunes–7263932.html

(France, 2013, 90 mn)

ARTE

ARTE