Précieuse Education

Admirable Malala Yousafzai. Mais oui ! Les habitués du Blog se souviendront d’un précédent article concernant la jeune pakistanaise, le 9 janvier dernier. Extraordinaire Malala qui était hospitalisée depuis la mi-octobre en Angleterre suite à un dramatique attentat.

Un petit rappel :

Militante des droits de l’Homme au Pakistan, elle est connue pour son combat pour le droit des femmes à l’éducation. Agée de 14 ans, elle survécut miraculeusement, mardi 9 octobre, à une tentative d’assassinat perpétrée par les talibans. « L’un d’eux, qui avait une petite barbe, est monté et à demandé aux enfants laquelle d’entre elles était Malala. Il a tiré trois fois : la première balle a atteint Malala à la tête, la seconde a frappé l’épaule d’une de ses camarades d’école et la troisième a légèrement blessé une autre fille à la jambe ».

Malala BBC
Image tirée de l’extrait visible sur le site http://www.bbc.co.uk

Malala la rescapée est accueillie ce jour, vendredi 12 juillet 2013, au siège de l’ONU, à New York, où – le jour de son 16e anniversaire – elle s’exprimera au sujet de l’Education devant le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, Gordon Brown, ancien Premier ministre britannique, envoyé spécial à l’ONU pour l’Education, et plusieurs centaines de jeunes de 12 à 25 ans représentant 85 pays.

Quel moment !…

Retrouvez l’article évoquant cet événement sur le site de Libération.

Liens :

– La pétition de Malala : https://secure.aworldatschool.org/page/s/stand-with-malala
– Sur le site de la BBC (en anglais), un extrait vidéo de son intervention
– Le Blog de Malala Yousafzai : http://www.malala-yousafzai.com
– Le dossier spécial Malala Yousafzai sur le site Slate.fr

A propos des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté

Il fut un temps – pas si lointain, où lorsque qu’étaient évoqués les RASED, nous avions pris pour  habitude de nous attendre au pire. Nous avions déjà évoqué ce sujet ici et . Rappelons à toutes fins utiles que les Réseaux d’aides sont composés de trois personnels spécifiques : un psychologue, un rééducateur (aide à dominante rééducative) et un maître d’adaptation (aide à dominante pédagogique), encore appelé « Maître E ». La destruction de cette structure particulière de l’Education Nationale avait été savamment orchestrée par la précédente équipe gouvernementale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette funeste entreprise a montré une redoutable efficacité.

Localement, après une première vague de fermetures de postes en 2007 (un petit rappel « historique » est disponible ici), il nous restait trois psychologues, trois maîtres d’adaptation et deux rééducatrices. Au printemps dernier, nous apprenions la fermeture sèche de tous les postes de rééducateurs du département des Bouches-du-Rhône ainsi que de tous les postes d’adaptation, hormis ceux implantés dans les zones d’Education prioritaire (ce qui était mon cas). Je me retrouvais donc momentanément seul « survivant » spécialisé (hors psychologues) après cette nouvelle vague de massacre, dans la circonscription (La Ciotat, Roquefort-la-Bédoule, Cuges-les-Pins, Cassis). Fort heureusement, vers la mi-juillet, nous apprenions la réactivation des deux postes de maîtres d’adaptation de Cuges-les-Pins et Roquefort-la-Bédoule, qui avaient subi directement les effets de ces nouvelles suppressions. Mais nulle trace, toutefois, de réimplantation de rééducatrices.

Quelle période…

Or lundi dernier, le 11 mars, à l’Assemblée Nationale, eut lieu la première séance de la Discussion du projet de loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’Ecole de la République dont voici trois extraits choisis. Oh, cela ne clarifie pas réellement la question des RASED – loin s’en faut. Mais il est tout de même rassurant de voir que l’on ne nous a pas complètement oubliés…

M. Vincent Peillon, ministre. (…) C’est d’ailleurs pourquoi nous avons commencé à agir bien avant son élaboration. Aucun gouvernement n’a autant agi pour l’école en si peu de temps. (Exclamations sur les bancs du groupe UMP.) Dès la rentrée 2012, alors que vous aviez programmé 14 000 suppressions de postes, monsieur Chatel, nous avons créé 1 000 emplois de professeurs des écoles, que vous n’avez d’ailleurs pas refusés dans vos circonscriptions. Près de 300 classes ont été rouvertes en zone rurale, ainsi que 100 postes de réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté, ou RASED. Nous avons mis en place 100 conseillers principaux d’éducation, 2 000 assistants d’éducation et 1 500 auxiliaires de vie scolaire individualisés pour accompagner les enfants en situation de handicap. Alors que vous expliquiez à la France entière que nous étions incapables de recruter des professeurs tant vous aviez dévalorisé ce métier, nous avons organisé deux concours, recruté dès cette année 40 000 professeurs et obtenu 50 % d’inscrits en plus aux concours de recrutement des professeurs. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.) (…)

Mme Marie-George Buffet, députée (Groupe Gauche démocrate et républicaine) :

(…) Un autre sujet me tient particulièrement à cœur, celui de l’aide aux enfants en difficulté, car il est au cœur de nombreuses mobilisations : je veux parler des RASED. Les amendements adoptés par la commission visent à les conforter. Mais rien n’est dit dans le corps du projet sur les objectifs pédagogiques de ces réseaux et leurs rapports avec « le maître en plus ». Quid de la formation des maîtres spécialisés ? Quid de leur lieu de travail, dans ou à l’extérieur de la classe ? (…)

Mme Martine Faure, députée (Groupe Socialiste, républicain et citoyen) :

(…) Ce texte renforce le rôle et les missions de la maternelle. La spécificité pédagogique de cette école des petits. (…) Il met en place le dispositif « plus de maîtres que de classes » : cela ouvrira de nouvelles organisations pédagogiques au sein même de la classe, de l’école et entraînera l’évolution du métier d’enseignant. Ce texte n’oublie pas les RASED : ces réseaux d’aide spécialisés aux élèves en difficulté seront renforcés dans leurs missions en relation avec le dispositif « plus de maîtres que de classes ». (…)

Pour aller plus loin :

Le Compte-Rendu intégral de la discussion du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République du lundi 11 mars 2013. (Assemblée Nationale)

Le site de la Fédération Nationale des Associations dede Maîtres E

Fédération Nationale des Associations des Rééducateurs de l’Éducation Nationale

Association Française des Psychologues de l’Éducation Nationale

Congrès de Toulouse

Après voir suivi la plupart des discours du Congrès de Toulouse, je dois dire que nous avons vu défiler certains excellents orateurs. J’en retiendrais trois. Le premier, pour son extraordinaire célébration de l’Ecole Républicaine, est celui de Carole DELGA, députée de Haute-Garonne. Le deuxième, pour l’inénarrable Gérard FILOCHE et son éloquence. Grandiose. Enfin, le discours de clôture magnifique du nouveau Premier Secrétaire, j’ai nommé Harlem DESIR.

Les années passent…

C’est l’année prochaine qu’il sera intéressant de  célébrer ce moment, pour avoir un compte rond. Mais pour une fois que j’y pense à temps, je ne louperai pas l’occasion.

Dans mes jeunes années, juste après le bac, je m’étais inscrit au concours d’entrée à l’Ecole Normale. Je voulais devenir instituteur. J’affrontais deux écrits, en même temps qu’un nombre incroyable d’autres candidats (deux amphis pleins). Le premier travail était à dominante littéraire, le second à dominante scientifique. Le résultat fut encourageant : j’étais admis pour la suite !

Cette deuxième étape était composée de plusieurs épreuves (là, nous ne remplissions déjà plus que deux grandes salles). Travaux manuels (réalisation d’un personnage du genre « marionnette » avec le matériel qu’on nous avait demandé d’amener) ; sport : course à pieds (sprint et fond), natation, sports collectifs ; puis chant, musique et expression corporelle. Nouvelle petite attente, quelques jours, puis j’appris mon admissibilité !

Continuer la lecture de « Les années passent… »

Lecture-Ecriture Cycle 3 : L’Île Mystérieuse

Dans certaines écoles de la ville, a lieu une activité destinée aux élèves de CE2 que nous voyons deux fois par semaine à raison de quatre-vingt-dix minutes par séance. Les enseignants spécialisés participent à ce projet « Lecture-Écriture » mise en place l’an dernier par l’Inspecteur. L’intérêt est de retrouver les élèves en petit groupe (moins de dix enfants) et de pouvoir leur proposer un texte choisi ainsi qu’une série de travaux liés à ce dernier, tout en prenant le temps de le faire.

Restait à constituer un recueil de textes puisés principalement dans les productions de littérature jeunesse. Or j’ai très vite souhaité proposer aux élèves des oeuvres de la littérature française ou étrangère. Il y a tant d’histoires à partager !… J’ai testé. Aidé en cela par une collègue de CE2 avec laquelle nous partageons l’effectif de la classe.
Continuer la lecture de « Lecture-Ecriture Cycle 3 : L’Île Mystérieuse »

Ce soir, en sortant de l’école…

J’ai rencontré trois canadairs
Qui bruyamment étaient en l’air
Vrombissant tous trois de concert
Virages très serrés vers la mer

Puis sur les flots, nuage d’écume
Qui s’élevait telle une brume

Où peut conduire leur bel envol
Depuis les flots droit vers Eole

Et leurs entrailles si vite remplies
Rappellent ces images sans oubli
D’un été aux flammes meurtrières
Combattants des folies incendiaires

LK (oui, je sais : on ne s’improvise pas Maurice CARÊME)…

Un petit coin de La Ciotat

Chers amis,

Notre belle ville de La Ciotat, depuis quelques années, a bien perdu de son cachet d’antan. Le bétonnage tous azimuts est devenu la règle. Plus un mètre carré de terre, bientôt, ne sera épargné sur l’autel du développement immobilier…

Il est un coin en particulier, un petit coin de La Ciotat, qui pourrait bientôt changer de forme. Bienvenue dans un petit voyage que l’on peut encore appeler « fiction ». Pourvu que ça dure…

Alors voilà. Il y a quelques temps – pas si lointains – il fut question de fermer une école. L’école Louis Marin pour être précis. Curieux pour un établissement dont les effectifs sont loin, très loin d’être déficitaires ! Déjà à l’époque on entendait certaines voix exprimer combien le rouleau-compresseur des intérêts financiers n’allait pas s’émouvoir d’une école de centre-ville qui a le malheur d’être orientée vers la mer… Ah ! Cette « vue mer » !… (Enfin, il faut tout de même pour voir la mer sortir dans la rue et tordre son cou vers la droite)…

Mais s’il n’y avait que l’école… Un peu plus bas, dans la continuité de l’école, se trouve le Théâtre du Golfe à côté duquel se tenait une caserne de pompiers à présent désaffectée (le pompiers ayant depuis rejoint une caserne flambant-neuf). Il en est de même pour une caserne de gendarmerie nautique dont il était fortement question qu’elle ne soit supprimée (si ce n’est déjà fait) au nom de la « révision générale des politiques publiques ».

Revenons un instant au Théâtre du Golfe. Lors du dernier Conseil municipal, la décision fut prise d’aménager une ancienne halle à bois, plus longue que large, en salle de concert et spectacles. On y verra sûrement les mêmes spectacles qui ont lieu dans le Théâtre du Golfe… Si cela s’avère vrai, pourquoi ne pas fermer ce dernier ? Et du coup, la Ville disposerait d’un sacré petit coin face à la mer qui en ferait pâlir plus d’un…

Allez zou ! Avec l’aide de Google Maps et d’un peu d’imagination, voici une espèce de bande dessinée aux accents lugubres. Pour l’instant on peut préciser, en la paraphrasant, la célèbre formule : « Toute ressemblance avec des lieux existants ou ayant existé est purement fortuite« . Pour l’instant…

Continuer la lecture de « Un petit coin de La Ciotat »

Un pion, c’est tout.

Chers amis,

Je vous propose un petit retour dans le passé (l’an dernier : le bond n’est pas trop violent) pour éclaircir la manière dont mon poste RASED s’est retrouvé supprimé.

Quelques rappels chronologiques :

• 1983-1986 : Ecole Normale d’Instituteurs
• 1986-1988 : En poste dans un IR puis dans une classe de perfectionnement
• 1989-1990 : Spécialisation professionnelle (Formation Capsais)
• Ancienneté générale actuelle (en 2009) : plus de 25 ans.
• Ancienneté dans la spécialisation : près de 20 ans. Continuer la lecture de « Un pion, c’est tout. »

RASED version 2009-2010…

Bon, nous pouvons presque dire que la rentrée est derrière nous. Non sans mal, suite aux fermetures de classes enregistrées après le début d’année. Mais le calme est revenu. La mise à sac de l’Inspection de l’Education nationale par le Maire – geste ô combien ignoble à bien des égards, nous en avons déjà largement parlé – a provoqué le déplacement de ladite Inspection dans le collège des Matagots.

Venons-en au RASED. Enfin ce qu’il en reste… L’antenne « Provence », (mon antenne, il y en a trois dans notre circonscription) comptait jusqu’à l’an dernier deux rééducatrices (option G), deux maîtres d’adaptation (option E) et une psychologue. Mon collègue maître d’adapt. est maintenu à Cuges-les-Pins, ma collègue rééducatrice à l’école Louis Pécout (quartier de Fardeloup) et la psychologue est toujours là aussi. Continuer la lecture de « RASED version 2009-2010… »