Ephraïm l’Ethiopien

Il s’appelle Ephraïm. Ce jeune garçon éthiopien, toujours accompagné de son inséparable brebis, va être confié à des parents éloignés. Mais il s’adapte mal à sa nouvelle vie. Jusqu’au jour où son oncle lui annonce qu’il devra sacrifier l’animal pour le prochain repas de fête. Ephraïm sera prêt à tout pour sauver sa seule amie et rentrer chez lui… (D’après le synopsis de http://www.festival-cannes.com)

Dès les premières images du film « Lamb », nous sommes immédiatement saisis par la beauté – que dis-je ! La splendeur, la magnificence – des paysages qui se déroulaient devant nos yeux étonnés de découvrir ainsi une part de l’Ethiopie. 

ims1 img2

Et nous voici happés dans cette histoire, aux côtés du petit Ephraïm et son inséparable biquette. Nous suivons sa trajectoire : du foyer familial vers celui de son oncle, où il sera accueilli ; la place qui sera la sienne – ah, le poids des traditions ! ; lui qui aime tant cuisiner – mais c’est un garçon ! ; lui qui se confrontera à l’adversité, lorsqu’il ira vendre ses samoussas au marché ; lui qui ne rêve que de revenir à la maison, dans le nord, auprès de son père.

Le film a été tourné en amharique, mais il y a tant de langues en Ethiopie – une centaine – dont l’Oromo, le Somali, ou le Tigrigna. Nous apprenons que « Depuis l’entrée en vigueur de la Constitution de 1994, l’amharique a perdu son statut de langue officielle, l’article 5-1 affirmant la reconnaissance par l’État du même statut pour toutes les langues éthiopiennes ; toutefois, l’article 5-2 accorde à l’amharique le statut de langue de travail du gouvernement fédéral. » (Wikiwand)

Il s’agit du deuxième film éthiopien que nous avons vu en peu de temps. Le précédent était le magnifique « Difret » que nous avions évoqué dans cet article.

Ce fut à La Penne-sur-Huveaune, dans le cinéma « Jean RENOIR », que le film « Lamb » fut projeté (merci, P. !). Le sera-t-il un jour au cinéma « Lumière » de La Ciotat ? Espérons… Précisons que « Lamb » a été le premier film éthiopien a être présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2015 – le plus grand Festival de cinéma du monde – dans la section « Un Certain Regard », en temps que Premier film ; il fut également en lice pour le prix de la Caméra d’or.

Bien que n’ayant finalement rien obtenu, il n’en restera pas moins le premier film Ethiopien présenté à Cannes d’où – espérons le – il gagnera le monde entier qui découvrira à son tour, ces paysages somptueux et étonnants de ce pays non moins étonnant qu’on appelle l’Ethiopie…

Date de sortie initiale : 20 mai 2015
Réalisateur Yared Zeleke
Durée 1h 34m
Bande originale : Christophe Chassol
Acteurs Kidist Siyum, Rediat Amare, Bitania Aberaham, etc.
Scénario Yared Zeleke, Géraldine Bajard

Liens :

• Festival-cannes.com (Lamb)

Très bel article sur rfi.fr/afrique (Lamb)

• Cinema.arte.tv (Lamb)

Les langues d’Ethiopie

gp

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire