SCOP-TI 1336

J’ai bu un thé.

Son nom est un nombre mystérieux : 1336.

Il arbore en outre cette maxime : « Eveille les consciences, réveille les papilles »…

Vous l’avez deviné : il s’agit du thé produit par les ex-employés de Fralib. Un petit rappel des événements :

Le nom de la société, SCOP TI, est l’acronyme de « Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et Infusions ».

Quand on sait au prix de quelle lutte cette SCOP a pu devenir réalité : 1336 jours de mobilisation et d’occupation de l’usine (ce qui correspond à plus de 190 semaines, plus de 44 mois, plus de 3 ans et 6 mois)… 

Découvert dans le supermarché Carrefour de La Ciotat, voilà le rayon tel que je l’ai trouvé à l’occasion d’un passage :

rayon1336

Et voici la boîte :

Boite

Pour dissiper tout mystère (c’est quoi 1336 ?), sur l’un des côtés de la boîte, nous trouvons ces informations :

topo

Passons au thé. Ouvrons la boîte… Et là, bonne surprise. Au lieu des sachets classiques rangés verticalement nous découvrons des mousselines du plus bel effet :

danslaboite

Gros plan sur une mousseline :

Sachet

Quant au thé, c’est un vrai plaisir. La délicate mousseline délivre déjà un parfum prometteur. Dans l’eau frémissante, un délicat bouquet nous parvient. Et le goût ! Quel arôme (100% naturel) ! Un bel équilibre, ce thé noir à la bergamote, avec une longueur en bouche très agréable ; les papilles font de la résistance. Une très belle réussite !

Et quand on sait quel symbole représente ce produit, cela décuple le plaisir de la dégustation…

Merci à la soixantaine de cigales et longue vie à cette Scop-Ti !

Tout cela vaut bien un thé ! Ce thé qui « éveille les consciences, et réveille les papilles »…

Rappels chronologiques :

  • 1892 : L’entreprise « Maison P. L. Digonnet et Cie » est créée par les frères Pétrus et Lazare Digonnet. Ils importaient et vendaient du thé.
  • 1927 : Changement de dénomination de la « Maison P. L. Digonnet et Cie » qui devient « Société des Thés de l’Eléphant » (1) et prend le contrôle de plusieurs autres entreprises.
  • 1975 : La « Société des Thés de l’Eléphant » est reprise par Unilever.
  • 1977 : La marque « Eléphant » est intégrée à une filiale d’Unilever : la « Française d’Alimentation et de Boissons », autrement dénommée « Fralib ».
  • 1999 : Elle fait partie d' »Astra Fralib ».
  • 2001 : « Astra Fralib » fusionne avec « Amora Maille et Bestfoods » (qui sera ensuite rachetée pour devenir « Unilever Bestfood ».
  • 2010 : Le 28 septembre, Unilever annonce la prochaine fermeture de l’usine en vue du transfert de la production en Pologne. 182 emplois sont menacés. Les employés décident d’occuper l’usine.
  • 2014 : En mai, après trois annulations de plans sociaux successifs par la justice et 1336 jours d’occupation de l’usine, un accord est trouvé : Unilever garde sa marque, renonce aux machines pour un euro symbolique et finance la création d’une « Société coopérative et participative » (Scop). (2) 58 anciens d’Unilever ont lancé la SCOP.
  • 2015 : Un chiffre d’affaires de 3,3 millions d’euros est atteint avec une production globale de 250 tonnes.
  • 2016 : Equilibre financier attendu à la mi-année.
  • 2018 : Il est prévu d’atteindre les 640 tonnes de production pour un chiffre d’affaires de 9,6 millions.

Notes :

(1) Il faut savoir que les produits « Eléphant » étaient intégralement fabriqués dans l’usine Fralib de Gémenos (13420).

(2) Une SCOP est une « société commerciale constituée en société anonyme, société à responsabilité limitéeou Société par actions simplifiée qui se distingue des sociétés classiques par une détention majoritaire du capital et du pouvoir de décision par les salariés. Comme toutes les coopératives, les Scop sont soumises en France à la loi du 10 septembre 1947 portant statut de la coopération. » (Wikipédia)

Lien :

  • (Journal La Marseillaise) :

« 1336 » à la Foire de Marseille

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire