« Et les enfants furent sauvés »

MORIAL organise une conférence le jeudi 28 mai 2015, à 19 heures, à la mairie du 16e arrondissement de Paris, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et la mairie du 16ème arrondissement de Paris, sur le thème :

« Et les enfants furent sauvés »

Et parmi les sujets abordés au cours de cette conférence figure une histoire qui m’a été racontée par un excellent ami, pas plus tard que le week-end dernier, alors que nous nous étions rendus à la Sainte-Baume. Ce n’était pourtant pas la première fois que je me retrouvais en ces lieux où les beautés naturelles rejoignent les dimensions spirituelles. Le Massif de la Sainte-Baume se présente sous la forme d’une muraille de calcaire s’élevant à plus de 1100 m d’altitude et se développant d’ouest en est sur près de 14 kms de long. La grotte de Sainte-Marie-Madeleine est devenue un lieu de pèlerinage chrétien réputé ; des Dominicains assurent actuellement, en plus de l’accueil à la grotte, la gestion de l’hôtellerie de la Sainte-Baume.

Massif de la Sainte-Baume
Massif de la Sainte-Baume

Revenons à notre histoire (source http://www.morial.fr).

Nous sommes en 1943.

En 1943 l’OSE (l’Oeuvre de Secours aux Enfants) confie une vingtaine de jeunes filles juives, âgées de 14 à 16 ans, la plupart d’origine allemande, à un Dominicain, le Père Piprot d’Alleaume pour les sauver de la déportation.

Le Père Piprot d’Alleaume office à la Sainte Baume, près de Toulon et cet endroit, un des hauts lieux du christianisme, est très fréquenté. Selon la légende Marie Madeleine, y aurait vécu durant trente ans et il y a de nombreuses processions tout le long de l’année où viennent parfois des allemands.

Le Père Piprot d’Alleaume a une idée de génie. Pour ne pas éveiller les soupçons Il se rend à Vichy pour voir le Maréchal Pétain. Laval est présent lors de cette entrevue.

Le Père expose son projet : créer une école hôtelière en vue de former les adolescentes à l’hôtellerie.

Le Maréchal approuve vigoureusement cette initiative et lui promet même des fonds.

« Il va de soi, mon Père, que vous ne prendrez pas de juives. » dit Laval

« Oh non, bien sûr que non. « 

Fort de cet appui et avec une petite équipe il protège ces jeunes filles, à l’abri des regards indiscrets… Il tient ainsi plus d’une année…

Malheureusement Au début du mois d’août 1944, le Père Piprot d’Alleaume est convoqué à la Kommandantur de Marseille. Il a été dénoncé.

« Nous savons tout, vous hébergez des juives ! » lui dit-on à la Kommandantur

Le Père se défend tant bien que mal. Il retourne à l’hôtellerie s’attendant au pire et tout le monde prie avec ferveur. Effectivement, une descente en force de la gestapo est prévue pour le 21 août.

Mais le 15 août 1944, les alliés débarquent en Provence et le 21 août au matin, les abords de l’hôtellerie sont remplis de soldats alliés qui se sont déployés dans la nuit. Les jeunes juives sont sauvées par les tabors marocains, troupes militaires arabes.

Dans ce sanctuaire dédié à Marie Madeleine, ce fut un véritable miracle !

L’article sur le site Morial

Voici la plaque que j’ai photographiée dans l’Hostellerie de la Sainte-Baume.

plaque

La page du site AJPN.org (Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France) consacrée au Père Piprot d’Alleaume

Massif de la Sainte-Baume (Wikipedia)

L’Hostellerie de la Sainte-Baume

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.