Un samedi soir marseillais

Belle soirée… Sans que rien n’ait été réellement prévu, la douce température de cette fin d’après-midi engageait à la flânerie. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés sur ce Vieux Port métamorphosé. Une douce lumière flottait délicatement, quelques enfants qui avaient participé au carnaval de la ville jouaient aux alentours, dans leurs déguisements colorés.

Plus surprenant encore, cette structure semblable à un plafond recouvert d’un gigantesque miroir, sur toute sa surface. Il s’agit  de L’ombrière, une structure métallique de 6 mètres de haut permettant de faire un peu d’ombre aux passants et aux marchands de poissons, mais surtout de refléter le plan d’eau du Vieux Port grâce à ce plafond-miroir que l’on doit à Norman Foster, l’un des plus célèbres architectes au monde.

miroirCurieuses sensations. Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas…

Plus loin, nous voici aux abords du désormais célèbre MUCEM, le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée ouvert le 7 juin 2013 lors de l’année de la Capitale européenne de la culture. Ce « bâtiment de pierre, d’eau et de vent », fut réalisé par l’architecte Rudy Ricciotti (associé à Roland Carta). A cette heure-ci, il était fermé. Mais ce bâtiment si caractéristique mérite que l’on s’y attarde un peu.

muc1

 Ce cube de 15 000 mètres carrés a été construit sur le site du fort Saint-Jean. Reconnaissable aisément grâce à cette dentelle noire de béton qui recouvre l’édifice de si belle manière.

Muc2

Sous un autre angle, la passerelle semble être diluée dans les feux d’un soleil encore bien vigoureux en cette fin de journée.

Muc3

Quelle ne fut pas notre surprise de croiser un trimaran qui mouillait à côté du MUCEM et sous le regard du Fort Saint Jean. Tradition et modernité. Quel engin ! Le « Virbac-Paprec 70 », du navigateur Jean-Pierre Dick, est un trimaran monotype de 70 pieds (21,20 m)…

Les quatre éléments étaient dès lors réunis : l’air, la terre, l’eau et le feu. Eléments chers à Aristote qui leur donna un ordre naturel : en bas la terre, puis l’eau, puis l’air, enfin le feu (le Soleil).

La soirée se poursuivit dans le cadre agréable du restaurant « Chez Madie Les Galinettes ». Face au Vieux Port (138 Quai du Port, 13002 Marseille, si vous voulez tout savoir), l’accueil, tout comme la grande qualité de la cuisine de cet établissement, valent largement le détour. D’ailleurs nous y reviendrons ; c’est déjà prévu !

chez-madie-ok

Et plus tard, dans ce soir printanier, nous passâmes à hauteur du quai du célèbre Ferry Boat qui fut immortalisé par Marcel Pagnol, barré alors par Escartefigue dans «Marius» entre le légendaire Bar de la Marine et l’Hôtel de Ville. « Félix Escartefigue, 50 ans. Capitaine du ferry, qui traverse le Vieux-Port vingt-quatre fois par jour » (didascalie de Marcel Pagnol).

ferryboat

Qu’aperçevons-nous là-bas ? Mais oui ! Après avoir évoqué le célèbre Bar de la Marine, le voici qui se dressait devant nous.

BDLM

Un très beau moment, un fabuleux voyage dans la Cité Phocéenne, ville de culture, d’Histoire, de bien-être, d’une joie de vivre de dimension au moins interstellaire. Un samedi soir marseillais que nous n’oublierons pas…

Liens :

Chez Madie – Les Galinettes :

http://www.bottingourmand.com/etablissement/chez-madie-les-galinettes

Le trimaran :

http://www.jpdick.com/fr/team/bateaux/virbac-paprec-70.html

L’ombrière :

http://projets-architecte-urbanisme.fr/vieux-port-marseille-norman-foster-ombriere/

Madie-les-Galinettes

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire