30 ans déjà…

Eh oui ! Le 24 janvier 1984 sortait le premier Macintosh :

Hello World
Macintosh 128 k

Le premier ordinateur personnel avec une souris et une interface graphique. (Ceci était une révolution)… :o) Il était équipé d’un microprocesseur CISC 16/32 bits développé par Motorola (le 68000).

Quelques aspects techniques :

Processeur Motorola 68000
Fréquence d’horloge 8 MHz
Bus système 8 MHz
Mémoire morte 64 Kio
Mémoire vive 128 Kio
Système d’exploitation Système 0.1 à 2.0

Le Macintosh a remplacé l’Apple II et son 6502 : un processeur 8 bits avec un bus d’adressage à 16 bits. (Ah mon petit Apple //e !) ;o)

Trente ans après, l’iPhone 5s, par exemple,  embarque un processeur A7 double-cœur cadencé à 1,3 GHz (1 Go de mémoire vive) dont le cœur grimpe à 64-bits…

A l’occasion de cet anniversaire, Apple a mis en place une magnifique page de commémoration que l’on trouve ici :

http://www.apple.com/30-years/

Sur cette page figure un petit film illustrant bien cette période :

 

 

Hello, Word !

Mac

Nouvel an des arbres

Le 15 janvier dernier, c’était la fête de Tou Bichvat « le quinze du mois de shevat » (« Tou » est en fait composé des lettres Tet et Vav dont la somme des valeurs numériques est 15). Le 15 shevat a lieu selon les années entre la mi-janvier et la mi-février.

« Il y a quatre dates de nouvel an. Le 1er Nissan, c’est le nouvel an des rois et des fêtes de pèlerinage. Le 1er Eloul, le nouvel an pour la dîme du bétail […]. Le 1er Tishri , le nouvel an pour les années, la shmita et le jubilé, pour les récoltes et les légumes.[…] Le 15 Shevat, le nouvel an des arbres. » (Mishna Rosh Hashana I, 1)

Tou Bichvat n’est pas un jour chômé. Il est actuellement considéré comme un jour joyeux au cours duquel on ne peut pas prononcer d’éloge funèbre ni observer de jeûne. Cette fête ne s’accompagne pas d’obligation particulière ; il est d’usage de consommer des repas de fruits.

tou-bichevat.1

L’arbre est présent dans le judaïsme comme le montrent l’Arbre de vie et celui de la connaissance du Bien et du Mal. L’Arbre de vie symbolise la force de la vie et ses origines, l’importance des racines et le développement de la Vie. « L’arbre de vie s’étend du haut vers le bas et le soleil l’éclaire entièrement » (Zohar). L’Arbre de la connaissance du Bien et du Mal est une image allégorique du Livre de la Genèse suivant lequel Dieu planta dans le jardin d’Éden deux arbres mystérieux. « L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal… L’Éternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden… : ‘Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car, le jour où tu en mangeras, tu mourras.' » (Genèse, II).

27191219

Les arbres ont de tout temps figuré dans les diverses traditions au travers des âges. Dès la plus haute antiquité l’olivier était cultivé par les Perses (-12000) et par les Egyptiens (-6000), qui l’utilisent dans les soins du corps et les rites funéraires. Continuer la lecture de « Nouvel an des arbres »