Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu

En fin de sa rubrique publiée dans le Nouvel Observateur de cette semaine, Delfeil De Ton mentionnait ces quelques lignes :

« L’ancien déporté Sam Braun vient de mourir. A la sortie de son livre « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu », je lui rendais hommage avec les gestes (Dailymotion, taper Delfei Sam Braun).
C’était un homme »

Nous avons tapé ces mots sur Dailymotion et avons écouté attentivement l’exposé fait par Delfeil. Oui. C’était un homme, Sam Braun. Mais qui en a parlé ? Trop peu de monde. A noter toutefois l’excellent article de Rue 89 dont nous précisons le lien plus bas.

Sam Braun est mort le 1er juillet à l’âge de 84 ans.

C’est à seize ans qu’il fut arrêté par des miliciens, avec ses parents et sa soeur Monique, à Clermont-Ferrand, le 12 novembre 1943. La grand-mère, grabataire, avait été abandonnée sur place par les miliciens… Après un passage à Drancy, ils furent embarqués dans le convoi n° 64. C’était le 7 décembre 1943. Ses parents et sa soeur  furent assassinés par les nazis dès leur arrivée à Auschwitz. Sam Braun est transféré à Auschwitz III (Buna-Monowitz) et sera marqué du numéro 167472 sur l’avant-bras gauche. Il vivra tant d’atrocités en travaillant dans un Kommando de terrassement au bénéfice de l’entreprise I.G.-Farben…

Suivra la « marche de la mort » du 18 janvier à mai 1945. Libération par des Résistants tchécoslovaques. Retour en France en juillet 1945. Après un interrogatoire par le deuxième bureau français, il est conduit à l’hôtel Lutetia. Il retrouvera son frère et sa soeur. Par la suite, Sam Braun passera ses deux baccalauréats et deviendra médecin.


Le Docteur Sam Braun (20 septembre 2009)
Extrait du D.V.D. édités par M.E.R. « Mémoire et Espoirs de la Résistance ».

Longtemps, Sam Braum s’est tu. Jusqu’à la parution de son livre intitulé « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu » (Albin Michel), le 3 janvier 2008. Quarante ans après.

Sam Braun n’aura de cesse de témoigner et parlera de la Shoah aux générations futures. De nombreux collèges et lycées l’ont accueilli ces dernières années.

Outre son livre admirable, nous ne saurions trop vous conseiller son blog dans lequel vous trouverez certains de ses textes ainsi que des actualités de l’Union des Associations  des Anciens Déportés d’Auschwitz.

C’était un homme…

Delfeil De Ton, à propos de la sortie du livre de Sam Braun (avec les gestes) :

 

Liens :

Le Blog de Sam Braun

[Rue89] – L’article admirable de Gabriel Kenedi :

RDV au Père-Lachaise avec Sam Braun, déporté à 16 ans

• La compagnie Trans Europe Théâtre a présenté en 2010/2011 une création à propos du livre de Sam Braun « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu ».

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire