Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu

En fin de sa rubrique publiée dans le Nouvel Observateur de cette semaine, Delfeil De Ton mentionnait ces quelques lignes :

« L’ancien déporté Sam Braun vient de mourir. A la sortie de son livre « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu », je lui rendais hommage avec les gestes (Dailymotion, taper Delfei Sam Braun).
C’était un homme »Continuer la lecture de « Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu »